LES RAISONS DE NOTRE DÉFAITE

Beaucoup d’entre vous nous interrogent. Pourquoi la gauche qui avait un bon bilan et un projet solide et sérieux a-t-elle perdu les élections municipales ? Alors que la gauche totalise 56% des voix à l’issue du premier tour, pourquoi perd-elle avec 48% au deuxième ? Nous vous devons des réponses pour comprendre et surtout pour préparer l’avenir. La sanction de la politique du gouvernement. Comme partout en France, de très nombreux électeurs de gauche ont voulu faire passer un message de mécontentement au Président de la République et à son gouvernement. Face à l’absence de résultats sur la croissance et l’emploi, ils se sont abstenus au premier et au deuxième tour. La gauche palaisienne a été sanctionnée à l’image des 150 villes perdues par la gauche dans toute la France.

La division de la gauche. Le total des voix de gauche au premier tour le montre. Face à une droite unie, une seule liste de gauche aurait remporté l’élection. Notre division nous a durement affaiblis. Pourtant depuis 2001, nous avons géré la ville et la CAPS avec Europe Ecologie- Les Verts. Nous partagions ensemble un même bilan même si, et c’est bien normal, nous avions nos différences. Pourtant, il a été impossible de rencontrer les Verts avant le premier tour pour parler d’un possible travail commun. La seule rencontre que nous avons réussie à arracher a été écourtée de leur fait. Ils ont préféré l’alliance avec le Parti de Gauche dont le leader, Jean-Luc Mélenchon, n’a eu de cesse de demander aux électeurs de faire perdre le Parti socialiste. Pendant la campagne, la liste Palaiseau Terre Citoyenne n’a fait aucune critique de la droite. L’alliance au deuxième tour, à la va-vite et dans une mauvaise ambiance, a été incomprise par les électeurs de toutes les sensibilités. La désunion a toujours le même prix : la défaite.

Ce n’est pas la droite qui a gagné, c’est la gauche qui a perdu par son incapacité à se réunir sur un projet commun. L’inquiétude face à l’évolution de la Ville. Enfin, beaucoup nous l’ont dit, souvent de façon interrogative. N’avez-vous pas trop construit de logements ? Pourquoi tous ces aménagements ? Nous n’avons sans doute pas assez expliqué pourquoi il fallait mener cette politique, pourquoi l’augmentation maîtrisée de notre population sur 10 ans permettrait de sauver nos établissements scolaires et nos associations, de sauvegarder nos commerces en augmentant le nombre de clients et n’augmentant pas nos impôts locaux.

Nous n’avons pas assez montré que nous avions prévu les parkings en centre-ville, le renforcement des transports collectifs et l’extension des services publics nécessaires pour assurer la qualité des vies de tous les Palaisiens. Fallait-il pour autant, face à ces inquiétudes, renoncer à cette politique ? Nous ne le croyons pas. Une ville qui ne progresse pas est une ville qui se meurt. Nous l’avons vu entre 1995 et 2001 sous la précédente municipalité de droite. Aujourd’hui, la droite aura du mal à revenir sur les projets majeurs en cours. En revanche, comme à son habitude, elle va redonner la main libre aux promoteurs privés avec pour conséquence la hausse du
prix du foncier bâti. Elle fera tout pour limiter la construction de logements pour tous.

Nous avons perdu et nous en prenons la responsabilité. Nous ferons passer le message au plus haut niveau sur la nécessité d’une politique plus efficace et plus juste, une politique qui réponde aux aspirations de justice sociale et de réduction des inégalités, une politique qui s’engage résolument dans la transition écologique pour tous, une politique qui soit vraiment socialiste. Nous resterons des militants insatiables de l’union de la gauche et des écologistes. Nous réfléchirons sur l’avenir de notre ville pour prendre en compte vos attentes et répondre aux inquiétudes légitimes que vous avez exprimées. Nous ne baissons pas les bras parce que nous aimons Palaiseau, Passionnément

Advertisements
Cet article a été publié dans Campagnes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s